Chenilles processionnaires : mise en garde

Chenilles

Considéré comme un nuisible ravageur, il  peut présenter un danger pour l’homme et l’animal à cause de son système de défense particulièrement efficace, des milliers de poils urticants, libérés par l’animal en cas de danger ou de stress.

——————–

Comprendre son cycle biologique
Pour lutter contre cet animal, il est nécessaire de bien comprendre sa biologie et son cycle de vie pouvant comporter des variables annuelles importantes. L’adulte est un papillon de nuit (imago) mesurant de 4 à 5 cm et très discret. Il émerge de terre l’été et la femelle pond de 80 à 250 œufs disposés en manchon sur deux aiguilles de pin. Un mois après l’éclosion, les chenilles commencent à dévorer méthodiquement les aiguilles. De début janvier à fin avril (selon l’altitude et l’insolation), elles descendent de l’arbre menées par une chenille de tête. Elles cherchent alors un endroit ensoleillé pour s’enfouir sous terre (entre 5 et 20 cm) pour se transformer en chrysalides, avant de devenir le papillon de nuit.

——————–

Plusieurs types de luttes peuvent être mis en œuvre :
 La lutte par pulvérisation aérienne de bactérie est réservée aux grandes surfaces ou surfaces très infestées et doit être conduite par des professionnels.
 De septembre à janvier, pratiquer l’échenillage mécanique des nids d’hiver et brûler les nids coupés, dos au vent, les poils urticants étant très volatiles lors du brûlage.
 De novembre à avril, et dès l’apparition des nids d’hiver, poser un piège adapté sur chaque arbre infesté. Ce piège permet la capture des chenilles lors de leur descente vers le sol
  De juin à août, les pièges à phéromones sont des traitements écologiques qui peuvent capturer jusqu’à 40% des mâles présents sur le site.

Les mésanges et chauve-souris sont des auxiliaires précieux dans la lutte contre la chenille processionnaire, la pose de nichoirs à proximité des pins est donc un moyen simple et complémentaire pour réduire les quantités de chenilles et de papillons.
——————–

A noter : la Mairie est en mesure de traiter les arbres situés dans les espaces publics mais elle n’intervient pas chez les particuliers, qui doivent faire appel à un professionnel.

Contact : Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) au 02 96 01 37 00

——————–

Précautions à prendre

  Éviter les zones à risques durant les périodes critiques (entre février et mai)
  Ne pas toucher les chenilles
  Ne pas manipuler les nids
  Informer et surveiller les enfants
  Éloigner les animaux des processions de chenilles
  Informer la Mairie lors de repérage de chenilles