Dégâts causés par les Choucas des Tours : un recensement est engagé !

index

Le développement des populations de corvidés Choucas des Tours en Côtes d’Armor provoque  sur certains territoires des dégâts importants en agriculture sur les jeunes plantations et semis, ainsi que sur les édifices publics.


Le Conseil départemental a été interpellé par de nombreux agriculteurs sur les pertes de récolte  occasionnées et a sollicité Monsieur le Préfet des Côtes d’Armor pour que des mesures de régulation des populations soient engagées. S’agissant d’une espèce protégée, ces décisions doivent pouvoir s’appuyer sur des éléments  objectifs à la fois sur l’évolution des populations et sur les dégâts réels occasionnés par les Choucas des Tours.


En partenariat avec la Chambre d’Agriculture, la FGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles) et la Fédération Départementale des Chasseurs, le Département  a engagé début mai un recensement dans près de 100 communes du département de la population nicheuse de Choucas des Tours.


Pour compléter ce travail d’inventaire, nous sollicitons également  le monde agricole afin de faire remonter des constatations de dégâts liées aux Choucas des Tours (cf. fiche jointe). Les agriculteurs peuvent se faire accompagner pour remplir ces déclarations par les techniciens de la Chambre d’Agriculture.


Télécharger la fiche “Constation de dégâts”