Il est interdit de nourrir les canards et autres animaux sauvages !

Concernant cette pratique, elle est illégale en France. L’article 120 du Règlement Sanitaire Départemental des Côtes d’Armor stipule qu’« il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d’un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d’attirer les rongeurs. Toutes mesures doivent être prises si la pullulation de ces animaux est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible. »


En effet, le nourrissage peut générer de nombreux problèmes comme  la prolifération d’espèces envahissantes telles que le ragondin.


NE NOURRISSEZ PAS LE RAGONDIN !

Il est aujourd’hui un animal nuisible car c’est une espèce considérée comme invasive. De part son mode de vie, il dégrade l’environnement que ce soit au niveau des cours d’eau, des cultures, de la destruction de nids d’oiseaux ou encore de la transmission de maladies. Contrairement à son milieu naturel où il rencontre des prédateurs, en France à l’exception de l’homme et du renard roux, le ragondin adulte n’a presque pas de prédateurs.

 Un double danger écologique et sanitaire

Autre volet du danger provoqué par la prolifération des ragondins : le risque de leptospirose dont ils peuvent être les vecteurs à la fois pour l’homme et pour le chien. Une menace qui ne doit pas être prise à la légère : la leptospirose est une maladie infectieuse grave transmise par les bacilles présents dans les urines du ragondin. Elle se communique à l’homme ou au chien par un contact de ces urines ou de végétaux souillés avec les muqueuses ou des plaies mal protégées. On recense environ 300 cas de leptospirose chaque année en France dont plusieurs mortels !