Frelons asiatiques : que faire en présence d’un nid ?

Contactez la mairie
Arrivé en France il y a plusieurs années, le frelon asiatique est particulièrement nuisible pour les abeilles et peut causer des dégâts plus ou moins importants sur la biodiversité locale. Son nid peut atteindre 100 cm de diamètre et est souvent accroché à des hauteurs importantes mais aussi sous un abri aéré, dans des buissons, des abris de jardin, des boîtes aux lettres, au sol ou dans les combles de maisons.
Si vous pensez avoir localisé un nid, n’essayez pas de le détruire et contactez la mairie qui se chargera de faire intervenir un professionnel. Après le signalement d’un nid, un agent communal viendra chez vous vérifier la nature du nid. S’il s’avère que ce nid est bien celui d’un nid de frelons asiatiques, la commune prendra contact avec une entreprise spécialisée. A noter que cette intervention sera à la charge de la mairie.


Fabriquez votre piège
En étudiant le cycle de vie du frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir individuellement contre ce fléau. En effet les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent. Seules les reines et les jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc… pour en ressortir début février et commencer à s’alimenter.
C’est à ce moment que nous pouvons agir en disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons pour attraper ces futures fondatrices de nids.
Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d’eau en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse, puis verser à l’intérieur 10 cm d’un mélange de bière brune, de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de sirop de fruits rouges.


Si un nid n’est pas détruit, plusieurs dizaines de nids sont susceptibles de voir le jour l’année suivante. Depuis le début de l’année, 18 nids de frelons asiatiques ont été recensés sur la commune !